QUELQUES CONSEILS SPECIFIQUES A L'I.R.C.

LA DIETETIQUE
  • Produits Interdits, car riches en potassium               
HARICOTS Rouges
CHOCOLAT
BANANE JAUNE
LENTILLES
BOUDIN
MANGUES
RAISINS SECS
FIGUE
ABRICOTS-PRUNEAUX
NOIX – NOISETTES – AMANDES
  • Consommer un fruit frais par jour
Éviter de consommer le carambole (jus ou fruits).
  • Boisson : ½ litre par jour incluant l'eau, le thé ou du jus
LA PRISE DE POIDS

Je prends plus de 2.5 à 3 kg entre 2 séances de dialyse. Il se produit pendant la dialyse une perte de poids de plus de 0.8 à 1 litre par heure par ultrafiltration. La dialyse doit donc être adaptée.
  • Conséquences :
Mauvaise tolérance des séances :
Chute de tension,
Crampes,
Vomissements
Favorise l'hypertension
Favorise les problèmes cardiaques 
  • Quand contrôler? 
Vérifier mes quantités de boissons (mesure)
  • Circonstances augmentant la prise de poids
1 J'urine moins ou plus du tout : Mesurer ma diurèse et vérifier mes boissons
2 Je bois trop : Revoir les quantités en tenant un journal…
3 J'ai soif : Je mange trop salé ? Je mange trop sucré ?
4 Modification de la technique de dialyse?
LA TENSION ARTERIELLE
Elevée, elle entraîne des conséquences redoutables sur: Les yeux (perte de la vue), Le cœur (insuffisance cardiaque), Le cerveau (paralysie).
Le Traitement par Hémodialyse implique une certaine discipline qui, toutefois, est compatible avec une vie normale. Il faut toujours se rappeler qu'une Diététicienne est  prête à vous conseiller, ainsi que vos proches.
Quelle que soit la technique utilisée, la dialyse ne corrige pas tous les troubles de l'insuffisance rénale chronique. Certaines mesures diététiques sont donc indispensables.

  • Il est nécessaire de maintenir un apport calorique suffisant (30 à 35 kcal/kg/jour). L'apport en protéines (viande, poisson, œufs, fromage, laitage) doit être privilégié, les protéines étant nécessaires au maintien de la « forme physique».

  • Les apports en eau et en sel doivent souvent être limités. Afin de palier le goût fade des aliments peu ou pas salés, on peut utiliser certains aromates (ail, oignon, fines herbes, citron), ou condiments préparés sans sel qui permettent de maintenir une alimentation de goût agréable. Les sels « de régime » doivent par contre être évités car ils contiennent du potassium en excès. La quantité de boisson doit être adaptée à la diurèse (quantité d'urines émises par jour) : on peut boire 500 ml de plus que la diurèse. Exemple : si on urine 500 ml, on peut boire 1 litre par jour comprenant le petit déjeuner, l'eau des médicaments, le potage, etc. Les sodas très sucrés qui peuvent donner soif, les eaux contenant du sel doivent être évités. Pour tromper la soif, il faut essayer de boire par petites quantités reparties dans la journée, de consommer du liquide maintenu à température ambiante. Bien entendu, si on le désire, un peu de vin peut-être consommé.

La principale précaution alimentaire concerne le potassium. On se rappelle qu'un excès de potassium est mauvais pour le cœur. Les aliments qui en contiennent doivent être exclus de l'alimentation. Une fiche jointe est à votre disposition pour mieux vous aider. Le trempage des légumes et le pelage des fruits élimine une partie du potassium qu'ils contiennent. Se méfier particulièrement des cerises et des  fraises que l'on a tendance à manger en grande quantité, des melons, des mangues, des avocats mais aussi des fruits secs (abricots secs, dattes, pruneaux, amandes, noix, cacahuètes…). Le chocolat contient également beaucoup de potassium.                                                                       

Pour les personnes gourmandes de ces aliments, il faut savoir qu'il est possible d'en consommer occasionnellement au début de la séance d'hémodialyse. Si cela était nécessaire, certains médicaments permettent de diminuer le taux de potassium dans le sang, ce qui peut donner un peu de souplesse au régime (voir le médecin si besoin).



Contactez l'auteur à m.middleton@cliniquenev.com
Maureen MIDDLETON Qualité/Communication